Une pilule contraceptive, finalement c’est quoi ?

La pilule contraceptive ou communément connue sous l’appellation « La Pilule » est le moyen de contraception le plus utilisé par les femmes. En effet, créée depuis plus de 50 ans au Mexique, la pilule contraceptive est devenue vite un symbole de liberté pour les femmes.

Qu’est-ce qu’une pilule contraceptive ?

La pilule contraceptive est une méthode de contraception hormonale féminine. Elle se présente sous forme de comprimés appelés aussi « dragées » à prise quotidienne. Ces comprimés sont essentiellement des hormones de synthèses qui agissent sur l’appareil sexuel féminin de différentes manières afin d’empêcher la fécondation.

Comment agit-elle ?

La pilule contraceptive, étant composée d’hormones semblables à celles secrétées naturellement par les ovaires, agit sur trois niveaux : sur les ovaires en empêchant le pic hormonal responsable de l’ovulation et donc concrètement en stoppant l’ovulation, sur la glaise cervicale (sécrétion du col de l’utérus) en la rendant plus épaisse et freinant ainsi la migration des spermatozoïdes vers l’ovule et sur la muqueuse utérine en la rendant inapte à l’implantation de l’ovule fécondée et donc à son évolution.

Toutefois, il faut faire la différence entre deux types de pilules selon les types d’hormones qu’elles contiennent. En effet, il y a la pilule combinée ou oestroprogestative qui contient deux types d’hormones notamment l’œstrogène et la progestérone et la pilule contra-progestative qui ne contient que de la progestérone.

La pilule contraceptive fait partie des moyens de contraception les plus utilisés

Quelle est la différence entre les deux types ?

Les pilules progestatives se présentent sous deux formes, celles qui suppriment l’ovulation et celles qui la gardent. Pour le premier type, certaines femmes peuvent ne plus avoir de menstruations ou tout simplement avoir des saignements à n’importe quel moment du cycle alors qu’avec le deuxième type, l’ovulation étant préservée, les règles surviennent normalement après 4 semaines. Cette pilule contraceptive est prise quotidiennement.

Contrairement aux pilules contra-progestatives, toutes les pilules combinées suppriment l’ovulation. Toutefois, ce type de pilule contraceptive doit être pris pendant 21 jours à partir du premier jour des règles et arrêté les 7 jours suivant pendant lesquels des règles, appelées des règles de privation, surviennent. Certaines plaquettes contiennent des « placebos » à prendre pendant ces 7 jours de repos afin de faciliter le calcul de la prise des dragées.

Que faire en cas d’oubli ?

Si la femme se rend compte de son oubli pendant les 12 premières heures, elle peut prendre sa pilule normalement. L’effet de la dernière prise persiste encore et il n y a aucun risque. Ceci dit, l’effet de certaines pilules, notamment des progestatives, ne dure que 27h donc un oubli de plus de 3h rend la pilule inefficace. Si l’oubli dépasse les 12 heures (ou 3h selon le type de pilule), il faut prendre la pilule oubliée et continuer la prise des autres régulièrement mais prendre ses précautions pendant les 7 jours suivant. Il ne faut pas hésiter à prendre la pilule d’urgence s’il y a eu un rapport les 5 jours précédant l’oubli.

Quel que soit le type de pilule choisit, il ne faut pas oublier qu’une pilule contraceptive est avant tout un médicament. Il faut donc demander conseil à son médecin et se renseigner sur ses effets indésirables. Il ne faut pas non plus oublier que la pilule contraceptive protège seulement contre les grossesses non prévues et non pas contre les MST.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *