La connaissance de son intimité comme voie d’épanouissement

Dans le cadre de mon exercice libéral, je reçois de nombreuses femmes insatisfaites de leur sexualité, pour différentes raisons, mais un élément revient particulièrement souvent : la méconnaissance de son propre corps (ou une connaissance visiblement insuffisante). 

Cette méconnaissance du corps s’accompagne souvent d’une croyance consistant à penser que c’est le/la partenaire qui va leur faire découvrir leur corps, leur fonctionnement intime, leur plaisir … Or c’est la plupart du temps totalement faux ! L’autre n’est déjà pas là pour cela, et surtout, il revient aux femmes de prendre connaissance de leur fonctionnement intime spécifique, afin de pouvoir guider par la suite leur partenaire !

Et la plupart me demandent alors : comment faire ? 

CNV et exploration du corps 

Dans un premier temps, il est important de se demander quels sont nos besoins en terme d’intimité, et pour cela, la communication non violente ou CNV peut grandement aider. Je vous renvoie d’ailleurs au précédent article que j’ai écrit sur le sujet, dont voici le lien :  https://www.aihus.fr/sexualite/la-communication-dans-lintimite/, afin que vous compreniez bien ce qui s’ensuit.

La CNV mettant l’accent sur nos besoins, elle peut aisément s’appliquer à la sexualité. Il s’agit de vous demander ce dont vous auriez besoin pour être à l’aise, pour que votre réponse sexuelle puisse se déclencher et s’épanouir, quels types de contextes, quelles situations, quelles pratiques, quelles caresses vous sont nécessaires, etc. 

Par exemple : avoir besoin d’être en confiance, d’être dans un endroit confortable, d’être dans un endroit au contraire plus insolite, besoin de connaître un peu l’autre avant ou non, lumière tamisée / vive, etc. 

Et de manière plus spécifique : quelles sont les caresses qui activent votre réponse sexuelle (qui vous font plaisir), quels types de stimulation, combien de temps, quelles pratiques, quelles positions … 

Il s’agit également de vous poser la question de vos limites : qu’est ce que vous n’aimez pas, qu’est ce qui est non négociable en terme de pratiques, qu’est ce que vous aimeriez tester mais de quoi avez-vous besoin pour le faire de manière sécure pour vous, quels sont les contextes/situations qui vous seraient trop inconfortables donc peu propices à la détente et au lâcher prise, etc. 

Cette exploration permet de petit à petit connaître votre propre fonctionnement, ce qui vous plaît ou non, ainsi que les contextes dans lesquels votre réponse sexuelle peut s’épanouir. Cela diffère selon les individus, donc à vous de chercher, vos poser des questions, explorer votre fonctionnement spécifique ! Toutes ces connaissances vous seront des plus utiles et vous permettront d’ajuster au mieux les choses pour vous sentir bien dans les moments intimes. 

Le sentiment de sécurité 

On en parle peu mais le sentiment de sécurité est extrêmement important dans le cadre de la sexualité, car il permet de se détendre, lâcher le mental, profiter de ses sensations, etc., bref, c’est une porte d’entrée vers le lâcher prise (et on sait qu’un orgasme ne peut survenir que dans un corps détendu psychologiquement et physiquement!). 

Le sentiment de sécurité ne se manifeste pas de la même manière et ne se situe pas au même endroit chez tout le monde. Mais dans tous les cas, c’est un cadre qui met en confiance et au sein duquel on se sent suffisamment bien pour vivre un moment intime. 

Certaines personnes vont avoir besoin de bien connaître le/la partenaire avant de passer à l’acte, d’autres vont se sentir sécures uniquement à leur domicile, d’autres encore vont avoir besoin de prévenir une personne de confiance qu’elles rencontrent quelqu’un … 

Vous pouvez donc vous poser la question suivante : comment se manifeste votre sentiment de sécurité ? De quoi avez-vous besoin pour vous sentir en sécurité ? Quelles sont les situations qui vous excitent tout en étant sécure ? Quels sont au contraire les éléments qui pourraient faire vaciller ce sentiment de sécurité chez vous ? Il est important de connaître tout cela, car cela vous permet de poser le cadre, les conditions de vos rencontres avec des partenaires. 

un homme et une femme se couvrant l'un l'autre pour se découvrir dans l'intimité

Apprendre à connaître son corps et son fonctionnement

La connaissance de soi est donc comme nous l’avons vu, psychologique, mais elle est aussi corporelle ; autrement dit, il est nécessaire d’apprendre à connaître son corps et son fonctionnement, afin d’être à l’aise dans sa sexualité, et pouvoir communiquer avec l’autre à ce sujet !

Et comme ce n’est pas l’autre qui va vous apprendre comment vous fonctionnez, cela va être à vous d’explorer !

Dans un premier temps, il suffit simplement de regarder son sexe avec un miroir (Mesdames, avez-vous déjà pris le temps d’observer votre vulve ?). J’en profite d’ailleurs pour dire qu’il existe forcément un décalage entre les schémas que vous avez vus dans les livres de biologie et la réalité, et que c’est NORMAL. Chaque vulve est différente, les lèvres internes parfois ressortent un peu, on voit plus ou moins le gland du clitoris, situé plus ou moins loin du méat urinaire et de l’entrée du vagin selon les femmes, mais bref, tout cela est normal ! Apprenez à vous familiariser avec votre anatomie externe, c’est la première étape. 

Puis dans un second temps, utiliser vos doigts (avec du lubrifiant, ce sera plus confortable), pour toucher votre sexe, à l’extérieur puis à l’intérieur. Vous sentirez ainsi les différentes textures, l’humidité de certains endroits, les zones plus sensibles que les autres, etc. 

L’objectif est ici l’exploration, la connaissance de soi. 

Par ailleurs, caresser votre corps dans son entièreté, de différentes manières, et en sortant des zones érogènes dites classiques, vous permettra de connaître vos zones sensibles. Tout le corps de la femme est potentiellement érogène, sachez-le …

Vous découvrirez ainsi progressivement ce qui vous fait plaisir, moins plaisir, etc., quels types de caresses, quelles zones précises, etc.

Enfin, la masturbation vous permet d’apprendre à connaître votre corps et notamment votre fonction sexuelle ; n’hésitez pas à varier les manières de faire, cela vous donnera des informations supplémentaires sur votre fonctionnement intime !

Plus vous connaîtrez votre corps et ce qui vous fait plaisir, plus vous serez à même de le communiquer par la suite à votre partenaire ! Vous vous garantissez ainsi une sexualité beaucoup plus épanouie !